Adrien ou la colère des bébés

Adrien ou la colère des bébés, de Jean-Pierre Relier

 

 

 

 

Résumé, 4ème de couverture:

La prématurité semble être une réalité anodine pour le grand public. On " sauve " même des bébés de 1000 grammes ! Mais sait-on au prix de quelles souffrances, sait-on à quel point leur santé future peut être fragilisée ? Et a-t-on vraiment conscience du drame, humain et social, que représente ce phénomène dans nos pays occidentaux ? On compte en France vingt fois plus de nouveau-nés de moins de 1000 grammes qu'il y a trente ans. Surcharge de travail, mauvaise hygiène de vie, longs transports multiplient les risques. Par ailleurs, les procréations médicalement assistées entraînent un taux élevé de grande prématurité. Pourtant, bien des couples ne sont pas vraiment stériles et, souvent, une psychothérapie ou le recours à une médecine douce aurait suffi... Le professeur Jean-Pierre Relier, l'un des meilleurs spécialistes de la néonatologie en France, lance avec ce livre un cri d'alarme. Il nous raconte l'histoire d'Adrien - né à cinq mois et demi et pesant 795 grammes - de sa famille, et nous amène à comprendre, avec une émotion plus éloquente que tout discours, une réalité qu'il est criminel d'ignorer aujourd'hui.


Petit résumé à ma façon :

Paul et Agathe s’aiment très fort... Mais ont des vies bien stressantes, Agathe est journaliste dans un quotidien financier et Paul, architecte (en formation). Quand un enfant vient…
Agathe, à son cinquième mois de grossesse, est en pleine réunion de travail quand arrive le début des contractions. Elles deviennent de plus en plus violentes.
Sa gynécologue l'avait pourtant mise en garde et lui avait fait un arrêt de travail pour quelques jours, mais Agathe, n'a pas jugé utile de les prendre tous...
Et voilà, elle est sur le point de mettre son enfant au monde.
Si tôt, beaucoup trop tôt...
Adrien, lui sait que ça ne va pas, que quelque chose cloche dans son petit univers jusque là douillet. Déjà depuis quelques temps, il sent son univers se rétrécir, il ressent même du plus profond de son être en devenir que sa "Maman" devrait faire plus attention à elle, à eux. Ainsi, l’accouchement à lieu très vite, très tôt.

Adrien est là, tout seul, sa Maman lui a été retiré, trop petit, trop fragile pour les laisser ensemble, comme dans une naissance classique.
Lui est en service de néonatalogie, seul, avec ses capteurs et autres machines qui le maintiennent en vie. Elle, dans une chambre, se repasse le film de sa vie, de leur vie à tous les trois. Et ces questions, lancinantes :
« Pourquoi est-il arrivé si tôt » ? « Va-t-il vivre » ? « Qu'allons-nous devenir » ?

C’est maintenant que le Professeur fait son apparition. Là pour aider cette maman, son enfant, ce père ; là, pour les aider à prendre conscience de leur histoire afin que chacun, et surtout Agathe, puisse poursuivre son rôle, interrompu trop tôt, mais indispensable à l'équilibre et à la survie d'Adrien.
Le rôle du Professeur devient vite celui de guide : après avoir fait comprendre à cette maman le rôle essentiel qu'elle a dans le bon équilibre d'Adrien, il doit aussi lui faire comprendre ce qui s'est passé, afin que plus jamais cette maman ne revive cela.

Agathe et Paul devront faire un important travail intérieur, afin de mettre en lumière le « trangénérationnel » et arrêter ce cycle infernal. Ne pas se limiter à ce en quoi ils croient, mais aller au-delà de leurs préjugés, de leurs éducations, des non-dits...

NB : Dans Adrien ou la colère des bébés, Jean-Pierre Relier nous parle aussi de la stérilité qui est, d’après lui, un problème
« trangénérationnel » et psychologique et non hormonal ou autre.

Mon avis :
C’est un livre merveilleux, tant il explique bien ce qu’il se passe en ce jour merveilleux de la mise au monde d’un enfant. Ce livre m’a donné encore plus goût à la vie, et c’est aussi grâce à lui que, maintenant, je me dis qu’un jour peut-être j’aurai des enfants.
Je pense même que ce livre devrait être lu par toutes les mères en devenir, tellement il est bien fait.

Attention :
Certaines personnes trouvent ce livre agressif voire violent pour les mères d’enfants prématurés. Je pense qu’il ne faut en aucun culpabiliser, cela ne sert à rien, mais il est vrai qu’en lisant ce livre il est impossible de ne pas se remettre en question, de ne pas chercher à casser certains schémas qui, outre sur nous, agissent sur l’enfant à naître.
J'aimerai ajouter que ma mère l'a lu et qu'elle l'a adoré. Ce livre nous a même, toutes les deux, aidé à comprendre certaines choses sur nous (je suis née un mois avant terme).


Bibliographie de l'auteur-professeur:
• L’aimer avant qu’il naisse
(Celui-ci je ne l'ai pas encore lu, ma mère m'a dit qu'elle l'avait trouvé bien mais elle a préféré Adrien.)
• Réussir son enfant pour la vie, co-écrit avec Marion Kaplan (Je ne l'ai pas lu.)

 

unesourisetmoi - creations numeriques - échange de liens en dur

Hit hebdo - Annuaire gratuit avec multi-classement hebdomadaire

Submit Your Site To The Web's Top 50 Search Engines for Free! Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×