Aphrodite d'Aphrodisias

Aphrodite d' Aphrodisias: un culte.

 

Un lieu sacré depuis l'Age du Bronze :

La ville d'Aphrodisias en Turquie est de fondation romaine mais n'a aucun passé grec. Cependant des statuettes datées de l'Age du Bronze ont été retrouvées dans la colline du théâtre. Cela semble indiquer un culte, à une divinité féminine, très ancien. Le premier nom du site est "Ninoé", qui aurrait comme racine "Nin, Nina" le nom d'une divinité féminine de Mésopotamie, c'est à dire Inana dîtes plus fréquemment Ishtar (cf. rubrique: Panthéons).

Vers 100 avt. J.C., la domination romaine s'étend en Turquie et la divinité est appelée Aphrodite, les Romains fondent alors la ville d'Aphrodisias.


Un sanctuaire majeur pour une grande déesse :

Le sanctuaire d'Aphrodite date du règne d'Auguste. En 82 av. J.C., le général Sylla offre au temple, sur ordre de l'oracle de Delphes, une couronne en or et une double hache en or, rappelant la nature guerrière de la déesse héritée d'Ishtar.
Aphrodite est Vénus pour les Romains. C'est la déesse à l'origine de la fondation de Rome. Le mythe raconte:

Enée, descendant de Vénus, est à la tête d'un groupe de Troyens qui quitte la ville lors de son siège. Ils doivent refonder une "nouvelle Troie" dans un site idéal qu'Enée ne trouve pas. Ses descendants, Romulus et Remus, poursuivent la quête et fondent Rome.

Jules-César, de la famille Julü descendante d'Enée entretient des liens très forts avec la ville et le temple d'Aphrodisias. Trois dynasties d'empereurs couvrent ainsi la ville de cadeaux.

 

Nature de la déesse Aphrodite d'Aphrodisias :

Aphrodisias est souvent représentée voilée, enfermée dans un "ependytes" (une robe gainante). Cette robe est recouverte d'ornements: un croissant de Lune, le soleil Hélios avec des rayons autour de la tête, les "trois grâces" de face, une représentation d'une Aphrodite Pélagia (protectrice des marins: elle est appuyée sur un gouvernail et tient une "cornucopia", ou corne d'abondance). La déesse porte aussi, généralement, un grand collier (pectoral) avec un médaillon (croissant de Lune). Ses animaux attributs sont le lion (comme l'Artémis d'Ephèse) et la colombe.

C'est une déesse de la Nature, maîtresse des animaux, avec tout de même quelques manifestations guerrières héritées de ses ancêtres de Mésopotamie. Elle porte d'aileurs la "sylla", une double hache. Sur une dédicace nous pouvons lire: "Prometor des theoï sebastoï", c'est à dire: "Mère protectrice des Empereurs divinisé".


La fin d'un culte :

A l'époque du christianisme, Aphrodisias devient une évêchée. On y construit un petit palais et une cathédrale pour l'évêque.
Plus tard
(V° siècle ap.J.C.), une église est construite autour des colonnes du temple d'Aphrodite et le culte disparaît petit à petit.

 

unesourisetmoi - creations numeriques - échange de liens en dur

Hit hebdo - Annuaire gratuit avec multi-classement hebdomadaire

Submit Your Site To The Web's Top 50 Search Engines for Free! Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site